Année de l’allemand en prépas

Projet européen du lycée Montaigne à Bordeaux 

Durant cette année de l’allemand, tous les établissements scolaires de l’académie de Bordeaux ont été invités à communiquer sur les actions mises en place. Les professeurs de Classes préparatoires ont également mis en œuvre des projets d’année favorisant la collaboration inter-cycles et la continuité pédagogique.

Depuis plusieurs années, les professeurs du lycée Montaigne de géopolitique, langues et culture générale construisent un projet transversal non seulement dans la perspective de décloisonner les apprentissages disciplinaires mais aussi d’optimiser la cohérence de la formation en CPGE. Les étudiants bénéficient de cette dynamique interdisciplinaire sur deux années et s’approprient ainsi les exigences que requièrent les entretiens aux concours des grandes écoles. Par ailleurs, la pédagogie de projet constitue un levier inédit pour motiver les étudiants et favoriser la cohésion de classe.

Les professeures de CPGE concernées par ce projet sont Stéphanie Beucher (professeure de géopolitique), Laure Benito (professeure d’espagnol), Marine Boyer et Sandrine Merle (professeures d’anglais), Fabienne Fédou et Sonia Jamet (professeures d’allemand) et Laura Lauri (professeure d’italien).

Dans le cadre de ce projet international et interlangues, le lycée Montaigne a planifié tout au long de l’année scolaire un parcours européen avec les classes préparatoires Economique et Commerciale (ECS) de première et deuxième année.

L’objectif général ciblait d’une part la compréhension des enjeux européens contemporains et d’autre part de préparer les étudiants au concours de la nouvelle déclaration Schuman qui s’est déroulée en plusieurs langues (allemand, anglais, espagnol, français et italien) à l’école Kedge le 24 mai, veille des élections européennes.

Les objectifs détaillés de ce projet étaient les suivants :

  1. Objectif citoyen
    • Former les étudiants à la citoyenneté active et en particulier à l’euro-citoyenneté.
  2. Objectif éducatif
    • Eduquer à l’ouverture et à la tolérance.
  3. Objectif communicatif
    • Construire des compétences linguistiques dans les cinq activités langagières (Expression orale en continu, Expression en interaction, compréhension de l’oral, Compréhension de l’écrit et Expression écrite) dans les langues enseignées au lycée.
    • Construire la compétence pragmatique en hiérarchisant les éléments d’un discours / d’une présentation.
    • Construire la compétence socio-linguistique en ciblant le public auditeur.
  4. Objectif général individuel
    • Savoir : Mobiliser les connaissances du monde au service d’une présentation, d’une argumentation, d’un débat citoyen et s’ancrer dans l’Europe d’aujourd’hui et celle de demain.
    • Savoir-être : Construire la compétence sociale pour s’exprimer en public et savoir mener des négociations.

Les modalités pédagogiques ont été déclinées selon un calendrier d’année.

  • Le projet s’est inscrit dès le début d’année dans le cadre des consultations citoyennes lancées par le Président de la République le 18 avril 2018 :

« Le président de la République a proposé à chaque État membre et aux institutions de l’Union européenne d’organiser des consultations citoyennes sur l’avenir de l’Europe. Ainsi, jusqu’à fin octobre 2018, se dérouleront des débats et des exercices de démocratie participative dans 27 pays européens. L’ambition des consultations est de permettre à l’ensemble des citoyens, notamment ceux qui sont le plus éloignés des questions européennes, de s’exprimer librement et de faire part de leurs attentes sur l’Europe et sur son projet pour l’avenir.
Dans ce cadre,  les lycées sont encouragés à contribuer activement à cette initiative en encourageant les débats en milieu scolaire, organisés avec des élèves mais aussi des enseignants, des personnels administratifs et techniques, des parents d’élèves ou des associations. »
http://eduscol.education.fr/cid129268/consultations-citoyennes-sur-l-europe.html

  • Dans le cadre des Erasmus Days et des consultations citoyennes, un débat avec des acteurs politiques a été proposé aux étudiants le 12 octobre 2018 à l’école Kedge Business School. Nathalie Loiseau, alors ministre chargée des affaires européennes, a répondu à l’invitation du maire de Bordeaux, Alain Juppé, pour défendre les valeurs européennes.
  • Le projet s’est assorti de la découverte des institutions européennes lors d’un voyage à Bruxelles en avril 2019, découverte pilotée par le bureau de la Région Nouvelle Aquitaine à Bruxelles.
  • L’approche actionnelle a été mise en œuvre lors de la participation au concours de la nouvelle déclaration Schuman. L’Association SIM’ONU  de Kedge Business School de Bordeaux, en partenariat avec les étudiants de la classe préparatoire du Lycée Montaigne de Bordeaux, a organisé le 24 mai 2019 une journée dédiée à l’Europe intitulée « La Nouvelle Déclaration Schuman ». L’ambassadeur Yves Doutriaux, Grand témoin de l’AFNU, a ouvert cette journée en donnant une conférence.

Une simulation a ensuite suivi, durant laquelle les étudiants ont représenté différentes personnalités européennes réunies pour exposer leur vision de la relance du projet européen à l’occasion d’un sommet organisé à Bordeaux en mai 2019. Les interventions se sont faites dans les langues d’origine des personnalités représentées. A l’issue de cet exercice, plusieurs prix ont été remis par le jury, dont l’Ambassadeur Yves Doutriaux faisait partie. Le prix du meilleur discours a été attribué au discours prononcé en allemand par Heiko Maas, représenté avec brio par un trinôme d’étudiantes en deuxième année ECS.

Fabienne Fédou
Professeur d’allemand CPGE au lycée Montaigne
Professeur formateur académique

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés