Décès du dernier survivant de la tragédie de la ferme de Richemont

L’abbé Philippe Béguerie, seul rescapé de la tuerie de la Ferme de Richemont, ce lieu tragique de Saucats en Gironde, où, le 14 juillet 1944, des soldats allemands, épaulés par des miliciens, ont massacré treize jeunes maquisards, vient de s’éteindre à l’âge de 92 ans.

Le journal Sud-Ouest a publié un article sur cet homme remarquable.

L’abbé Béguerie (au centre) lors d’un hommage aux martyrs de Saucats,
le 29 avril 2014, devant le lycée Montaigne.  PHOTO PHILIPPE TARIS

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés