M2M – Journée d’études sur Le Travail

Eh bien ! dansez maintenant 

Aurélié Palud, Claire Sani
Lundi 30 janvier janvier à 10h00
Salle Paul Morin

Et si nous prenions au mot la Fourmi qui refuse de partager, même à crédit, un peu du fruit de son labeur ? On pourrait en effet considérer que chanter et danser permettent de rompre momentanément avec ces gestes douloureux et inexorablement répétés à l’usine comme aux champs. Dans Les Temps modernes de Charlie Chaplin et Dancer in the Dark de Lars von Trier, les corps se libèrent le temps d’une chorégraphie si réjouissante qu’elle permet de s’affranchir symboliquement des cadences imposées. En initiant notre réflexion autour de ces deux œuvres cinématographiques, Aurélie Palud et Claire Sani étudieront en quoi les auteurs des œuvres du programme envisagent le travail – celui de l’ouvrier, du paysan, du cadre mais aussi de l’écrivain – comme pouvant être source de joie.

Attention et travail chez Simone Weil : une discipline de l’attention toute nouvelle

David Roulier
Lundi 30 janvier janvier à 14h00
Salle Paul Morin

La communication visera à présenter les liens entre attention et travail chez Simone Weil selon deux perspectives complémentaires. Premièrement, dans l’optique des concours, David Roulier rappellera comment les concepts de travail et d’attention s’articulent dans les œuvres de Weil, en particulier dans La Condition ouvrière. Deuxièmement, en s’ appuyant sur les données d’une histoire longue de l’attention, il montrera comment l’attention intègre la question sociale du travail en usine depuis la fin du XIXe siècle, et quel sens historique on peut alors donner aux conceptualisations de Simone Weil. 

Chaque conférence sera suivie d’une table ronde, temps d’échange avec le public.


Aurélie Palud est agrégée de Lettres modernes, docteure en littérature comparée, professeure en CPGE économique au Lycée Ozenne et en CPGE scientifique au Lycée Gallieni (Toulouse). Sa thèse La contagion des imaginaires : l’héritage camusien dans le récit d’épidémie contemporain s’intéresse aux récits d’épidémie de Camus à la fin du XXe siècle. Elle a publié en collaboration avec le dermatologue Patrick Moureaux L’Étonnant pouvoir du soleil. Ses conférences et articles portent sur les liens entre littérature et cinéma (Incendies, Into the Wild), entre littérature et séries (La Servante écarlate, Dix pour cent, Downton Abbey, Fargo).

David Roulier est professeur agrégé de lettres modernes en classes préparatoires scientifiques au lycée César Baggio de Lille. Sa thèse, sous la direction de Colas Duflo, soutenue à Paris Nanterre en décembre 2022, s’intitule : « Être attentif : histoire d’une expérience moderne, XVIe-XVIIIe siècles ».

Claire Sani est professeure agrégée de Lettres Modernes et diplômée d’un Master 2 en Recherche – Lettres, Art, Cinéma –, soutenu à l’Université Denis Diderot – Paris VII : Louis-René Des Forêts, La musique à défaut des mots. Elle enseigne en classes préparatoires scientifiques au Lycée Montesquieu du Mans, en BTS Commerce international (Lycée M. Yourcenar, Nantes) et à l’Université du Maine. Elle est l’auteure de nombreux articles dans la Nouvelle Revue pédagogique et de manuels sur le programme des lycées, BTS et CPGE.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés