Mardis de Montaigne – Lundi 6 décembre

Les illusions perdues de Balzac

Gérard Gengembre
Professeur honoraire des Universités
Lundi 6 décembre à 10h00
Salle Paul Morin – Séminaire CPGE

En partant de ce que Balzac disait dIllusions perdues (« l’œuvre capitale dans l’œuvre »), il s’agira de comprendre cette formule en examinant la structure, les jeux de parallèles et d’oppositions, le statut et la portée critique des protagonistes ainsi que de la voix auctoriale, les enjeux idéologiques, ce qui permettra de rassembler quelques-uns des aspects essentiels du roman et de le situer dans La Comédie humaine.

Gérard Gengembre, professeur émérite de littérature française, est spécialiste du XIXe siècle. Ses publications portent sur la Contre- Révolution, Mme de Staël, Napoléon, le romantisme, le théâtre, le roman historique, Flaubert, Zola et sur Balzac avec les titres suivants :  Le Lys dans la vallée, PUF, coll. « Etudes littéraires », 1994 ; Balzac, le Napoléon des lettres, Découvertes Gallimard, 1992 ; Balzac, le forçat des lettres, Perrin, 2013.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés