Classes ECG

Classes ECG

Objectifs de la formation


Cette formation apporte des savoirs approfondis dans un bouquet de disciplines couvrant toute l’étendue de la culture générale. Elle parfait les qualités de rédaction tant sur le plan de la synthèse que de la dissertation. Elle les complète par le travail des compétences orales dans toutes les matières et prépare spécifiquement aux épreuves d’entretien individuel de personnalité. L’ensemble des savoirs et des savoir-faire acquis est une garantie de succès dans la poursuite d’étude en master de grande école pour la majorité des étudiants ou dans le cadre d’une poursuite d’études universitaires.

Quels bacheliers ?


Cette voie s’adresse aux bacheliers généraux. Il est cependant nécessaire d’avoir suivi l’un des enseignements de mathématiques en terminale : spécialité maths, maths expertes ou maths complémentaires. Outre un bon niveau en mathématiques, des résultats satisfaisants dans les disciplines littéraires (français, philosophie, langues, histoire et géographie) sont attendus. Les spécialités sciences économiques et sociales et géographie, géopolitique, science politiques donnent des atouts pour réussir dans cette voie.

Programme de la formation


Cette filière équilibrée propose quatre pôles constitués par les disciplines littéraires, les langues, les sciences humaines et sociales et les mathématiques. Les matières enseignées sont la culture générale qui articule une formation philosophique (3h) et une formation plus littéraire (3h) ainsi que deux langues vivantes (3h chacune) avec un choix large (anglais, allemand et espagnol en LV1 ou en LV2, Italien, arabe et chinois en LV2 sous réserve d’un nombre d’étudiants suffisant).  S’y ajoutent :

  • Une option de mathématiques au choix : soit mathématiques appliquées (8h), soit mathématiques approfondies (9h). Le niveau de complexité et d’abstraction est plus poussé en mathématiques approfondies. L’option mathématiques appliquées donne une plus large place à l’informatique. La réussite en ECG nécessitera à minima d’avoir suivi l’option maths complémentaires ; avoir conservé en terminale la spécialité mathématiques ou avoir suivi un enseignement de maths expertes sera indéniablement un atout.
  • Une option de sciences humaines et sociales au choix : soit économie, sociologie et histoire du monde contemporain (8h), soit histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain (7h). Aucune des deux options ne nécessite d’avoir suivi un enseignement spécifique en terminale mais le suivi des deux spécialités proches (sciences économiques et sociales, histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques, etc) facilitera l’appropriation du contenu de ces options. Les deux options complètent l’enseignement de tronc commun et visent à faire acquérir aux futurs cadres les compétences nécessaires pour travailler dans un monde complexe : ouverture culturelle et recul critique, analyse interdisciplinaire et capacité de synthèse.

L’option économie, sociologie et histoire apporte des instruments d’analyse et de compréhension du monde contemporain en associant la science économique, la sociologie et l’histoire des faits économiques et sociaux. De l’histoire longue à l’actualité immédiate, elle permet d’expliquer les transformations économiques et sociales et de mettre l’analyse théorique à l’épreuve des faits,

 L’option histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain combine les dimensions historiques, géographiques et géo-économiques pour étudier les rivalités de pouvoirs et d’influence qui structurent à toutes les échelles le monde contemporain. L’accent est mis sur l’analyse des jeux d’acteurs, les stratégies mises en place, et les systèmes de représentation.

Organisation des études


L’organisation des études en classe préparatoire se rapproche de celle du lycée. Les différents parcours sont regroupés au sein de classes : 3 classes en première année et 3 classes de deuxième année. La structure permet de bénéficier d’un accompagnement personnalisé et attentif. La présence en cours et aux devoirs surveillés est obligatoire ; l’emploi du temps est fixe au cours de l’année scolaire. Des interrogations orales régulières (deux à trois par semaine) s’ajoutent à celui-ci.

La première année va de début septembre à fin juin. Elle ne se redouble pas (sauf problèmes de santé le justifiant). La seconde année va de début septembre à début avril. Elle s’interrompt pour passer les écrits de concours et reprend mi-mai jusqu’à mi-juin pour préparer les oraux. Ceux-ci se déroulent de fin-juin à mi-juillet. Elle peut se redoubler une fois si l’avis du conseil de classe l’autorise.

Débouchés


La finalité première des CPGE ECG est de préparer aux concours des Grandes écoles de management et de gestion qui délivrent des diplômes de mastère en management (MBA) attestant un niveau bac+5. Passer par la prépa ECG reste la voie la plus directe pour intégrer ces cursus. Compte tenu des places offertes, ces concours sont des concours de répartition qui garantissent à tous une réussite, l’enjeu pour les élèves étant alors davantage d’atteindre l’école de leur choix. La majorité des étudiants du lycée Montaigne intègre l’une des meilleures écoles de management : HEC, ESSEC, ESCP, EDHEC, EM Lyon, GEM, Audencia, Skema, TBS, Neoma, Kedge, etc.  Les diplômes obtenus donnent un accès direct au marché du travail avec des conditions d’embauche parmi les plus favorables aujourd’hui.

D’autres écoles recrutent aussi sur les concours ECG comme l’école supérieure militaire de Saint Cyr, l’Ecole normale supérieure de Paris-Saclay (option économie et gestion, l‘ENSAE, certains IEP (le plus souvent au terme de la première année de classe préparatoire), le Celsa et des écoles de journalisme.

Le niveau bac+5 permet enfin de passer des concours de la haute fonction publique ou des organisations internationales.

La scolarité en École de management autorise des parcours déjà très variés, centrés sur les différentes fonctions présentes dans les entreprises et les compétences associées mais qui peuvent se décliner dans des organisations variées (administrations nationales et locales, ONG et associations). Ces parcours peuvent ouvrir sur l’enseignement et la recherche. Ils peuvent être articulés, en fonction des écoles et dans le cadre de doubles diplômes, à ceux des Instituts d’études politiques ou des écoles d’ingénieurs.

Les commentaires sont fermés