Classes BCPST

Classes BCPST

Objectifs de la formation


Les étudiants développent leurs capacités à :

  • formuler et analyser des problèmes scientifiques et apprendre à les traiter;
  • communiquer à l’oral comme à l’écrit en disposant d’une argumentation structurée et d’un langage adapté. 

Ils acquièrent :

  • un volume important de connaissances scientifiques (maths, physique, chimie, Sciences de la vie et de la Terre, informatique), et les manipulent dans de nombreux travaux pratiques;
  • une aisance dans la réflexion, l’analyse et l’expression en français;
  • une maîtrise expérimentée des langues étrangères (anglais LV1 imposée) et de solides connaissances pour comprendre les enjeux d’un monde multiculturel.

L’anglais est obligatoire. Une 2e langue optionnelle est possible.

Quels bacheliers ?


La prépa BCPST est destinée aux bacheliers généraux, notamment ceux ayant suivi les spécialités mathématiques, physique-chimie et sciences de la vie et de la Terre en 1re et deux d’entre elles en terminale.

En prépa BCPST, un étudiant vise à acquérir une culture élargie et à devenir un scientifique complet, capable de manier des concepts mais avec les pieds dans le réel. Elle s’adresse donc aux élèves intéressés par une approche des sciences du vivant et de la Terre fondée sur l’observation, l’expérimentation et la modélisation, désirant comprendre le fonctionnement des objets à différentes échelles et ayant des facilités pour la manipulation. Cette compréhension s’appuyant sur une maitrise des concepts physico-chimiques et des outils mathématiques, il convient donc de disposer également d’une appétence pour ces autres disciplines scientifiques.  

Pour se préparer au mieux à cette formation au lycée, il est conseillé de s’orienter dès que possible vers des enseignements scientifiques.

Programme de la formation


En BCPST, La formation scientifique est diversifiée et équilibrée entre les trois champs disciplinaires majeurs scientifiques.

En mathématiques, les trois domaines (l’analyse, l’algèbre et les probabilités) occupent une part égale dans l’enseignement. Sont présentés les outils d’analyse qui servent dans les autres disciplines et en probabilités, les bases de l’algèbre linéaire ainsi que les probabilités finies, ces domaines étant ensuite approfondis en deuxième année.

En physique, l’enseignement traite d’électricité, de mécanique, de thermodynamique, de statique et de dynamique des fluides, des phénomènes de transfert et la propagation des signaux.

En chimie, sont étudiées lastructure de la matière, la thermodynamique et la cinétique des transformations chimiques, les mécanismes réactionnels et des transformations en chimie organique.

En sciences de la vie et de la Terre, l’enseignement traite aussi bien des différents niveaux d’organisation fonctionnelle des systèmes vivants (de l’échelle des molécules à celle des écosystèmes), que des grands processus géologiques et de l’histoire de la Terre à différentes échelles de temps et d’espace. Informatique, TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés), français-philosophie et langue(s) vivante(s) et géographie (en 2ème année) complètent le programme.

Organisation des études


L’emploi du temps hebdomadaire de première année répartit les horaires d’enseignement donnés ci-dessous. Se rajoutent à cela les devoirs surveillés et les heures de colles/méthodologie/accompagnement.

EnseignementsCours (en h)TD (en h)TP (en h)Total (en h)
Sciences de la vie et de la Terre5,0/3,08,0
Mathématiques5,03,0/8,0
Physique-Chimie4,01,02,07,0
Informatique0,5//0,5
Français – Philosophie2,0//2,0
Langue vivante2,0//2,0
EPS2,0//2,0
Sciences industrielles1,01,0/2,0

Au deuxième semestre, 2 heures de TIPE complètent l’emploi du temps.

Débouchés


Par  la  voie  BCPST,  les  étudiants  accèdent à  des formations variées débouchant sur des secteurs d’activités dynamiques.

Vétérinaire – Quatre écoles vétérinaires pour une formation de troisième cycle, de  pathologistes et de  biologistes de haut niveau  par  et  pour  la clinique et la recherche.

Agronomie – Expertise  sur les mécanismes du vivant, manager en entreprise ou dans un organisme scientifique.

Agroalimentaire – Expertise à différents niveaux de la transformation des biens agricoles en produits destinés à la consommation.

Sciences de la Terre – Expertise climatologique, dans la gestion des risques naturels et des ressources          naturelles entre autres.

Environnement, eau et forêt – Expertise environnementale, en aménagement du territoire : gestion et         protection des eaux, gestion des déchets, prise en compte de la biodiversité et des grands cycles.

Chimie – Expertise dans les domaines de la chimie en relation avec les sciences du vivant.

La formation BCPST permet également de rejoindre diverses grandes écoles comme X-Polytechnique, l’École des Ponts et Chaussées (ENPC Paris Tech), Centrale Supélec.

Enseignement et recherche — Vers les voies les plus prestigieuses de l’enseignement et de la recherche dans les grands organismes publics (CNRS, INRA, Universités, …) ou en entreprise.

Les commentaires sont fermés