Classes AL

Classes AL

Objectifs de la formation


Les classes préparatoires littéraires dites « A/L » et « Chartes » sont des formations générales pluridisciplinaires du premier cycle de l’enseignement supérieur qui s’articulent autour des humanités classiques et modernes. On y étudie conjointement les arts, les langues, les lettres et les sciences humaines, en examinant de manière approfondie et croisée des sujets de réflexion qui s’étendent de l’Antiquité à nos jours. L’étude à la fois équilibrée et exigeante de ces divers champs disciplinaires a pour ambition l’acquisition d’une culture générale dense et fine, le maniement des idées, la stimulation et la formation de l’esprit critique. Outre le développement des capacités de réflexion et d’expression, les classes préparatoires littéraires dispensent des méthodes de travail solides et rigoureuses indispensables à la réussite à un très grand nombre de concours et d’examens sélectifs, et à la poursuite d’études supérieures ambitieuses.

Quels bacheliers ?


Ce parcours d’études sélectif s’adresse à tout lycéen désirant acquérir une formation générale solide avant de se spécialiser dans un domaine particulier. Il faut donc témoigner avant tout d’une véritable curiosité intellectuelle à l’égard des champs disciplinaires étudiés, avoir un goût prononcé pour les langues et les langages, et aimer la lecture comme le travail approfondi. A cette fin, il convient de disposer d’un bon niveau de connaissances, homogène, et de manifester des qualités de réflexion, d’argumentation et d’expression, aussi bien à l’écrit qu’à l’oral.

Tous les lycéens issus du baccalauréat général peuvent prétendre poursuivre leurs études dans les filières littéraires A/L et Chartes, et peuvent y réussir, quelles que soient les spécialités et options choisies au lycée (puisque les matières enseignées en première année, l’hypokhâgne, font déjà partie du tronc commun des classes de 1ère et de Terminale). Néanmoins, certaines spécialités et certaines options entretiennent un lien plus particulièrement étroit et direct avec les enseignements dispensés tout au long du cursus en classe A/L et Chartes, dont elles constituent naturellement les prémices. S’y intéresser de près dès le lycée ne peut que favoriser épanouissement et réussite dans une Classe préparatoire littéraire :  spécialité arts (arts plastiques, histoire des arts), spécialité histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques, spécialité humanités, littérature et philosophiespécialité langues, littératures et cultures étrangères et régionales (allemand, anglais, anglais monde contemporain, espagnol, italien), spécialité littérature, langues et cultures de l’antiquité, option langue vivante C, option langues et cultures de l’antiquité, option droit et grands enjeux du monde contemporain.

De même, les élèves qui suivent leur scolarité dans les sections européennes, binationales ou internationales, cultivent précisément l’interdisciplinarité valorisée en classes préparatoires A/L et Chartes.

Par ailleurs, dans toute classe d’hypokhâgne, l’étude d’une langue ancienne (latin, grec) est obligatoire : cette langue ancienne peut être débutée en entrant en hypokhâgne, un groupe de grands débutants accueillant et accompagnant les élèves qui n’ont pas suivi cet enseignement au lycée.

Programme de la formation


À l’issue de l’année d’hypokhâgne (parcours de formation indifférencié), les étudiants commencent à personnaliser quelque peu leur parcours en choisissant de poursuivre leurs études en 2e année (khâgne) dans la filière Ulm ou dans la filière Chartes B, selon les options qui les intéressent et selon les cursus et les concours qu’ils visent.

En ce qui concerne la classe de A/L, le Lycée Montaigne de Bordeaux propose toutes les disciplines qui définissent la filière École Normale Supérieure de Paris (sauf les options : théâtre, musique et cinéma), et cela aussi bien en tronc commun qu’en option, en première comme en deuxième année : géographie, histoire, histoire des arts, langues vivantes (allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien), lettres classiques, lettres modernes, philosophie.

De la même manière, le lycée est l’un des rares établissements qui proposent toutes les options qui composent la filière École Nationale des Chartes (section B), filière qui n’existe que dans neuf lycées en France. Autour de l’enseignement de l’histoire contemporaine, moderne et médiévale, s’articulent des cours de lettres, de géographie, d’histoire de l’art, de langues anciennes et vivantes.

La richesse pluridisciplinaire d’un tel parcours de formation garantit à chaque étudiant la possibilité de (re)découvrir et d’étudier divers champs de savoir complémentaires, avant et afin de construire en connaissance de cause, pas à pas et sereinement, le parcours de formation qui lui conviendra le mieux – généraliste mais personnalisé.

Organisation de la formation


L’emploi du temps de la semaine contient un nombre d’heures de cours comparable à celui d’un élève en classe de Terminale. Le nombre d’heures dévolu à chaque discipline est équilibré, ce qui permet à un étudiant aux résultats homogènes et à la curiosité pluridisciplinaire de multiplier les parcours de réussite.

Enseignements de la première année

Cours du tronc communCours obligatoires au choixCours complémentaires
HistoireLangue ancienneLangue ancienne
LettresLVAHistoire des arts
PhilosophieLVBLVB
GéographieGéographie

Le lycée Montaigne proposent les enseignement de langue suivants (LVA, LVB) : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien.

Enseignements de la deuxième année – option ENS Ulm + BEL (Banques d’épreuves littéraires)

Cours du tronc communCours obligatoires au choixCours complémentaires
HistoireLangue ancienneLangue ancienne
LettresLVALVB
Philosophie1 option parmi géographie, histoire, histoire des arts, LVB, lettres classiques, lettres modernes, philosophie

Enseignements de la deuxième année – option ENS Ulm + BEL (Banques d’épreuves littéraires)

Cours du tronc communCours obligatoires au choixCours complémentaires
Histoire contemporaineLVALVB
Histoire moderneoption 1 : géographie, histoire des arts, langue ancienneCulture générale
Histoire médiévaleOption 2 : histoire médiévale ou LVB
Lettres

En dehors du travail mené en cours en classe entière ou en groupe-classe, la formation repose sur un encadrement personnalisé des étudiants dans chaque matière (notamment dans le cadre de moments de formation méthodologique individualisés, les colles), afin d’accompagner chacun dans l’apprentissage des connaissances et la mise en œuvre des méthodes enseignées. D’autres dispositifs et projets pédagogiques, ainsi que des partenariats avec de grandes institutions culturelles bordelaises, viennent compléter ce socle de formation. De manière non exhaustive, il est possible de mentionner des invitations d’auteurs, des conférences et séminaires de chercheurs, la réalisation d’expositions, des sorties pédagogiques et des voyages d’étude à l’étranger. Des initiatives sont régulièrement prises par les équipes pédagogiques afin de favoriser les apprentissages et la préparation à des concours ou examens exigeants, mais aussi afin de mieux orienter le regard vers le monde professionnel.

Débouchés


La richesse disciplinaire dans l’offre de formation des Classes préparatoires littéraires A/L et Chartes du Lycée Montaigne garantit aux étudiants une grande étendue des débouchés et une ouverture vers des horizons professionnels de plus en plus diversifiés et ouverts, à l’image du marché du travail contemporain.

Les concours principaux

En premier lieu, les filières Ulm et Chartes préparent respectivement leurs étudiants au concours d’entrée des prestigieuses École Normale Supérieure de Paris et École Nationale des Chartes, qui sont des centres d’études et de recherche de renommée internationale.

Ces deux filières préparent également, entre autres, aux différents concours et aux différentes formations des établissements partenaires (une trentaine actuellement) de ces deux grandes Ecoles, membres de la BEL (Banque d’épreuves littéraires). De la même manière qu’il existe des Ecoles d’ingénieurs ou de management accessibles respectivement par les étudiants des Classes préparatoires scientifiques et commerciales, il existe également nombre d’Ecoles tout aussi renommées pour les étudiants issus des Classes préparatoires littéraires.

Or ces étudiants au profil littéraire, qui ne suivent pas d’enseignement de mathématiques durant le cursus, peuvent également se présenter aux concours des grandes Ecoles de management que visent les étudiants des filières commerciales (concours spécifique pour les étudiants des voies littéraires), où de plus en plus de places leur sont réservées.

Un parcours de réussite

Au-delà de la préparation à des concours, les Classes préparatoires littéraires du lycée Montaigne garantissent à chaque étudiant un parcours sécurisé, grâce à ses conventions avec divers établissements qui reconnaissent tout au long du parcours les compétences acquises par l’étudiant sous la forme de validations de semestres universitaires (ECTS) (Université de Bordeaux, Université de Bordeaux-Montaigne, Université Paris-Sorbonne, ISIT), permettant de poursuivre leur cursus en Licence ou Master. Exemples de parcours réalisés par les anciens étudiants du lycée, qui évoluent aujourd’hui aussi bien dans le domaine de l’enseignement et de la recherche que dans la haute fonction publique, les métiers de la culture, les média, le droit ou le monde de l’entreprise.

La recherche et l’enseignementENS Paris / Lyon Ecole Nationale des Chartes Ecole du Louvre Université EHESS (hors BEL)
La communication, le marketing, le journalisme, l’éditionCelsa IEP (Aix, Lille, Lyon) + IEP Bordeaux (convention) ESC (BCE et ECRICOME ou Tremplin et Passerelle) ISIT (convention)
La gestion et l’administration publiqueEcole Nationale des Chartes ISMAPP IEP (Aix, Lille, Lyon) + IEP Bordeaux (convention) Paris Dauphine Magistère aménagement (hors BEL)
La diplomatie, les affaires et relations internationales, l’humanitaireIEP (Aix, Lille, Lyon) + IEP Bordeaux (convention) MRIAE (hors BEL) ESC (BCE et ECRICOME ou Tremplin et Passerelle) ISIT (convention)
Le management culturel, la gestion et la conservation du patrimoine (patrimoine national, bibliothèques, musées)Ecole Nationale des Chartes Ecole du Louvre ISIT (convention) ESC (BCE et ECRICOME ou Tremplin et Passerelle)
Les institutions publiques françaises et internationalesENS Paris ISIT (convention) ESIT IEP (Aix, Lille, Lyon) + IEP Bordeaux (convention) MRIAE (hors BEL) Magistère aménagement (hors BEL)

Ils ont fait A/L à Montaigne

Nina A (L3 LLCER Anglais)
La prépa A/L m’a apporté une discipline de travail. Ces deux années m’ont aussi appris à pousser le travail de recherche de mon côté pour pouvoir approfondir mes connaissances. Certes ce sont des études difficiles mais une fois que ces deux années sont finies il y a comme un vide, et une sorte de nostalgie apparaît. Il faut donc chercher à en profiter au maximum : cela restera pour toujours les deux années les plus enrichissantes de mon cursus scolaire.
 
Mickaël G (ENS Lyon)
Cette formation a de nombreuses exigences, mais il est tout à fait possible de ne pas y perdre sa santé et sa motivation, même si ce temps d’études s’effectue un peu hors de la réalité du monde extérieur. J’utilise encore aujourd’hui les techniques que j’y ai apprises, et je comprends que nous avons été formés à devenir de véritables « maîtres du temps », comme on le dit souvent.
 
Elea D (École du Louvre / L3 Histoire)
L’avantage de la prépa A/L réside d’abord dans la fabuleuse quantité de connaissances que nous en tirons : le latin et la culture antique pour l’étude des religions en histoire ancienne ; la philosophie pour l’histoire moderne des sciences ; l’histoire des pays en histoire contemporaine… Les étudiants y développent aussi la capacité faire des recherches utiles, à prendre des notes et à gérer efficacement une immense charge de travail. Mais le plus important reste le plaisir d’apprendre, plaisir dont on se souvient toujours après la prépa !
 
Juliette R (École du Louvre / L3 Histoire de l’art)
De mes deux années de prépa A/L, je retire, entre autres, une meilleure connaissance de mes capacités de travail pour pouvoir progresser, de bons outils d’analyse et de réflexion, et aussi de bons amis ! 🙂 
Je travaille mieux, plus efficacement, je relativise plus et sais prendre du recul sur ce que j’étudie dans un état d’esprit moins scolaire, il me semble, qu’au début de mon hypokhâgne. Le plus grand avantage de la formation consiste sûrement en l’encadrement et le suivi soutenus de tous les étudiants par les professeurs (je m’en rendais déjà compte durant mes études en prépa, mais ma comparaison avec la fac le confirme), et une vraie cohésion des élèves.
 
Alice H (Sciences Po Bordeaux)
Les disciplines que j’étudie aujourd’hui à Sciences Po complètent les cours que j’ai eus pendant deux ans, et la classe prépa AL constitue un avantage, en ce qui concerne la méthode, les techniques de travail personnel et la culture ! 

Paulin (Khûbe Louis-le-Grand)
La prépa A/L est, en deux ou trois ans, une très belle voie au bout de laquelle s’ouvrent tous les horizons. Mais au-delà d’un simple parcours scolaire, elle donne l’occasion assez unique d’éprouver chaque jour son humanité et d’apprendre à vraiment penser ; on la regrette une fois qu’on la quitte, et les efforts consentis s’effacent bien vite face à une liberté que, pour ma part, je n’ai pas encore rencontrée ailleurs. 

Les commentaires sont fermés